Les biens matériels au service de ma vie ou ma vie au service des biens matériels?

Un jour, j’ai pris conscience que ce secteur de ma vie pouvait soit me construire soit me rendre dépendante au point de ne plus être en mesure de décider librement de mes achats dans ma vie de tous les jours.

Ma vie au service des biens matériels

Cela remonte à loin. À la maison, j’ai toujours vécu ma relation à l’argent monnaiecomme un manque, même quand on en avait assez pour acheter l’essentiel. C’était un mal nécessaire dans la vie et il fallait travailler sans cesse afin d’en gagner le plus possible. Toutes nos énergies étaient consacrées à gagner de l’argent pour survivre.

À partir de ce vécu familial, je suis passée à l’âge adulte, responsable de « gagner ma vie ». Même si je vivais d’autres valeurs, une inquiétude de fond demeurait toujours : celle de ne pas gagner assez d’argent pour assumer mes dépenses. Pendant plusieurs années, je vivais cette préoccupation. Un tiraillement m’habitait et parler d’argent Lire la suite

Advertisements

Comment je réussis à goûter la joie d’être moi ? (Partie 2)

Dans l’article paru le 17 mars 2015,  j’ai répondu à la première question :

  • Que puis-je dire du chemin parcouru?

Voici ce que je porte comme réponse aux deux autres questions :

  • Comment je vis cela au quotidien?
  • Comment je réussis cela dans les moments plus difficiles?

Au quotidien, en lien avec la vie de chaque jour, je sens important de reconnaître la joie Éveilqui m’habite, de la nommer pour m’y arrêter et y adhérer.

À mon réveil, avant même d’être complètement sortie du sommeil, je me réjouis de me réveiller, d’être vivante, d’avoir une journée de plus. Je savoure le temps de me réveiller complètement. Ça semble peu, mais c’est précieux.

Prendre plaisir à m’étirer et redonner à mon corps un peu de son tonus avant de sortir des couvertures me rend joyeuse. Debout, instinctivement, je cherche la lumière naturelle pour communier à la nature qui m’entoure. Devant le miroir, il m’arrive de me dire bonjour (habitée du souvenir d’un événement surprenant vécu il y a plus de trente ans où un « Bonjour Pierrette! » s’est dit en moi spontanément.) Avant de m’ouvrir au monde extérieur, autant que possible, je prends le temps de me connecter à ma force intérieure et d’en ressentir la joie.

Comme je suis prioritairement une femme d’action, j’aime Lire la suite

La mise en ordre de soi : une réalité possible, un impact sociétaire

Au début, lorsque j’ai entendu parler de la mise en ordre de soi, en PRH, je ne saisissais pas trop ce quPersonnePRHe cela voulait dire.  Je ne savais pas qu’il y avait un ordre établi dans la personne et que selon le milieu dans lequel j’ai baigné, cet ordre est plus ou moins désorganisé.  Je sentais bien le besoin de mettre de l’ordre dans mes sentiments, de comprendre certaines de mes réactions, de regarder pourquoi je compensais tant dans tel ou tel domaine.  Je me posais des questions sur mes difficultés de relations. Bref, je constatais tous les méfaits du désordre en moi, mais sans savoir comment y remédier. Lire la suite